Le monde de la mode et du mannequinat, deux univers trop superflus ? Détrompez-vous !

Le monde du mannequinat et de la mode fascine, entre paillettes et émerveillement, on ne voit que la partie émergente de l'iceberg, mais on ne comprend parfois pas le sens qui est exprimé à travers les créations artistiques de ce domaine. Cet univers qui semble superficiel à première vue, subit pourtant des légendes et mythes urbains qui perdurent en l'entachant. Cependant, les temps ont réellement changé même si cela a pris plusieurs décennies, la mode n'est plus ce qu'elle était et a bien évolué. Rencontre avec Mathilde Danielle, une jeune femme dynamique et passionnée dans ce milieu qui semble si particulier...

Shooting ENIGMΛTIC avec Mathilde Danielle pour Gezno Magazine
Mode et mannequinat, un monde irrationnel ? Détrompez-vous !
crédit photo : Mathilde Danielle par Florent Le Roux
La mode, un monde bien étrange, perçue comme inaccessible avec le mannequinat où l'on pense que ce domaine particulier est dédié à une élite. Certes, lorsque l'on regarde aux premiers abords ces univers qui se lient étroitement, ils peuvent nous paraître superficiels et nous pouvons penser que la plupart des mannequins sont peu réalistes, toujours dans le paraître et sont souvent comparées à des potiches. Mais en réalité, si l'on s'approche et s'intéresse un peu plus à ces dimensions, si on les explore un peu plus en profondeur, si on prend le temps de connaître puis de discuter avec les mannequins en question, on peut vite s'apercevoir que ce n'est pas que de superficialité et d'illusions. Détrompez-vous vraiment !

Ainsi, la mode puis le mannequinat ne se limite qu'à des a priori trop réducteurs et c'est pourtant très dommage. Au fil des années, ces domaines ont fort évolué tant au niveau des mentalités qu'au niveau visuel où chaque création est devenue des oeuvres artistiques puis des moyens d'expressions plus inclusives. En ayant un autre aperçu, en allant vraiment observer derrière les coulisses et au delà de ces clichés de "femmes-objets", on comprend alors mieux ces macrocosmes que la plupart d'entre-nous peuvent trouver superficiel. Cela dit, on peut très bien avoir la tête sur les épaules et avoir un corps de rêve ! Mathilde Danielle, jeune mannequin très talentueuse en est la preuve et elle nous en dit un peu plus sur son métier et son quotidien de Working Girl...



"La Mode, est un langage de l'instant" - Miuccia Prada



La Mode et le mannequinat, de l'exclusivité à l'inclusivité !


La mode historiquement tire ses racines depuis le XIV siècle où les changements vestimentaires étaient souvent observés dans les cours royales, passant d'un style sobre, élégant à extravagant. Cette dernière atteignit son apogée au cours du XVII et du XVIII siècle avec tout d'abord le fameux Roi Soleil connu pour ses tenues somptueuses et d'une rare élégance. Le luxe fit donc également son entrée fracassante où les personnes aisées affichaient leurs puissances: des duels incessants entre la noblesse et la bourgeoisie dans la Cour. Au XIX siècle, la modernisation avec l'évolution mécanique permit l'apparition des machines à coudre et la production à plus large échelle de vêtements. La mode est devenue un moyen de prouver sa puissance dans l'habillement dans chaque pays, un phénomène de société à l'échelle mondiale à ces époques et encore un peu aujourd'hui avec les grandes maisons de luxeDe nos jours, de Chanel à Jacquemus, la mode ne cesse de se réinventer et a su s'imposer en tant que sous-culture de la société puis s'ancrer dans les différentes strates de cette dernière. La haute-couture, sous-domaine de la mode, signature d'un monde luxueux complexe, est perçue la plupart du temps comme inatteignable, digne d'une bourgeoisie établie et snobe. Mais ce ne sont là que des artefacts liés au passé et elle s'est désormais largement démocratisée. Dans notre subconscient, elle est vue comme un synonyme de richesse ainsi que de distinction sociale. Autant de "clichés" que la société s'est appropriée en véhiculant des images péjoratives dénuées de sens. Pourtant, ce qu'il faut comprendre, c'est que la mode (haute-couture ou non) est la factrice d'un langage codifié propre à chaque époque et en fonction de chaque contexte, c'est une convention où son lexique créatif s'étend au quatre coin du globe.

ENIGMΛTIC avec Mathilde Danielle pour Gezno Magazine
Devenir mannequin, un métier destiné à une élite ?
crédit photo : 
Mathilde Danielle par Florent Le Roux
Savez-vous que la 1ère agence de mannequinat a été créée en 1923 aux U.S.A à New York par John Robert Powers où les mannequins devaient avoir de multiples compétences comme: savoir vendre, porter le vêtement en sachant défiler et parler du produit. Vous avez sans doute également vu sur des cartes postales vintage des femmes élégantes posant en tenues légères mais non vulgaires ou encore dévoilant leur dessous de façon sexy: Bienvenue à l'ère des pinups en 1930 qui a largement démocratisé le concept du mannequinat ! Remontons à nos jour où le mannequinat fait rêver avec pratiquement le même type de morphologie, celle dite en X : mince, poitrine menue, taille fine et alignement parfait hanches-épaules. Le sois-disant idéal féminin qui fait état de désir et devient un besoin obsessionnel d'avoir cette typologie de silhouette. Pourtant, voir les filles de Victoria Secret défiler c'est bien, mais quand les produits sont destinés à une catégorie de consommatrice en particulier, cela exclut pas mal de personne. Nous avons toutes et tous besoin de se reconnaître dans chaque marque de mode, de porter les mêmes vêtements qu'une star et surtout adaptés à notre morphologie. Heureusement certains acteurs de la mode et du monde du mannequinat ont bien compris la demande réelle des consommatrices. C'est le cas de Savage X Fenty qui bouleverse les codes de ces univers en étant totalement inclusif. Souvenez vous en avril 2018, la chanteuse barbadienne et businesswoman  Rihanna après avoir révolutionné le monde des cosmétiques avec sa marque adapté à toutes carnations, revient avec une marque de lingerie co-créée avec son ami Adam SelmanEn étant totalement inclusive en proposant toutes tailles (XS au XXXL) et morphologies comprises, cette marque se veut audacieuse, de confiance et de qualité à prix largement accessibles à toutes. Il n'y a plus de standards et de discriminations, les mannequins sont même recrutées sur Instagram et lors du dernier défilé de la Fashion Week de New York, deux femmes enceintes ont défilé dont Slick Wood qui a accouché juste après le show. Une marque qui à travers ses campagnes donne en quelque sorte une manière d'abolir certains diktats persistants de la mode. L'univers de la mode va encore plus loin pour vraiment briser les codes qui la rend si froide et hautaine en incluant des personnes atypiques (il était temps ^^). Ashley Graham, une mannequin plus size repérée en 2000 qui a cartonné en faisant la une du magazine de maillots de bain Sports Illustrated en 2016 en posant dessus, puis du prestigieux magazine Vogue version britannique en 2017, est devenue l'icône du Body Positive et de ce mouvement sur les réseaux sociaux avec un message bien clair: "quelque soit vos mensurations acceptez-vous et aimez-vous telle que vous êtes". Elle a littéralement changé la vision de la mode et ça fait du bien ! Winnie Harlow, mannequin canadienne ayant le Vitiligo (une maladie qui dépigmente la peau) a été repérée sur les réseaux sociaux par Tyna Bank de l'émission américaine Next Top Model. Forte de ses valeurs et transmettant un message fort: "Beaucoup de gens ont une histoire, la mienne est peinte sur mon corps", elle est entrée dans ce monde en étant par la suite égérie de Desigual puis de Diesel. Enfin, pour citer d'autres mannequins peut être atypiques mais tellement fortes et positives, Madeline Stuart une mannequin australienne atteinte de la trisomie 21 a défilé pour la Fashion Week de New York en 2017. C'est une première dans l'histoire de la mode et du mannequinat (et j'espère sincèrement qu'il y en aura d'autres et que ça durera !). Si l'on regarde de plus près, nous avons de plus en plus d'inclusion de personnes qu'elles soient différentes ou non et je pense que la mode a vraiment pris conscience de la réalité des choses en se devant d'être accessible à tous. Donc à l'heure d'aujourd'hui et fort heureusement la mode puis le mannequinat n'est plus un monde élitiste !

Mathilde Danielle pour la marque italienne de maillots de bain de luxe pour femme Mali' BeachWear®
Corps de sirène, tête sur les épaules et pieds sur terre !
crédit photo : Mathilde Danielle par Robin Elkoubi de l'agence Cinqcentquarante
Mathilde Danielle, est une belle mannequin originaire de Marseille traversant la France afin de mettre en avant des marques où elle exprime des émotions, des ambiances et des univers différents avec son corps qui est un outil artistique. Ici, pas de vulgarité, mais surtout de la sensibilité et de la sensualité que dégage cette belle femme très professionnelle et ayant la tête sur les épaules ! De défilés aux shooting, Mathilde traite tous les domaines de la mode allant de mises en scène féérique comme Kitzune au plus classique et le Futuristic Girl II très artistique ; voir au plus comique pour casser l'image des mannequins qui ne sourient jamais. Et oui en effet, le mannequinat ne se restreint pas seulement à des shooting de lingeries ou de vêtements, et c'est ce que nous montre Mathilde à travers ses collaborations créatives: la pluridisciplinarité de ce domaine où elle en explore la vastitude à travers son travail !

Portrait de Mathilde Danielle mannequin et working girl
Mathilde Danielle, portrait d'une Girl Boss talentueuse et bienveillante ! 
crédit photo : Mathilde Danielle par Brina Ling

MilkyAway : Shooting, défilés, télé... Mathilde, tu es une GirlBoss en puissance et on adore ! Peux-tu te présenter ?

Mathilde Danielle : Je m'appelle Mathilde Danielle, j'ai 24 ans et je vis à Paris. Je retourne souvent pour me ressourcer quelques jours à Marseille ma ville d'origine où j'ai également grandit et que j'adore ! Je suis maman d'un petit garçon de 4 ans. Je jongle entre une vie professionnelle passionnante et une vie de maman passionnée par son petit bout de chou ! Après une première expérience chez La Grosse Équipe (société de production, ndlr), j'ai pu l'année dernière participer aux Reines du Shopping, proposition que j'ai accepté pour faire découvrir un peu plus au grand public ma profession de mannequin comme je la vis réellement et surtout ma personnalité au delà du physique. J'ai adoré cette expérience, j'ai eu de belles propositions par la suite également grâce à cela. Je commence en septembre une formation d'acting même dans les métiers créatifs ou artistiques, il ne faut jamais arrêter d'apprendre !


MilkyAway : Le mannequinat suscite à son évocation les paillettes et la superficialité, des images qui entachent cet univers si mal connu et qui est pourtant très enrichissant. Quel est ton point de vu sur ce monde  ?

Mathilde Danielle : Le milieu de la mode est un monde qui fascine mais qui reste pourtant très mal connu du grand public. Les gens ont tous dans la tête l'image de filles mannequins sous cocaïne et anorexiques, alors que dans la vie quotidienne pour tenir le rythme parfois très soutenu, il faut impérativement avoir une vie saine. Les mannequins ne sont pas non plus des femmes-objets, mon corps est mon outil de travail, je l'utilise pour exprimer différentes émotions pour justement donner une parole à l'image.


MilkyAway : Tu vogues sur les vibes de la mode entre deux poses et des défilés. Pourquoi et comment t'es-tu lancée ?

Mathilde Danielle : Je  suis passionnée de photos et de mode depuis ma plus tendre enfance. J'ai fait des études de tourisme à l'École Internationale Tunon où j'ai pu étudier les relations publics et presses. À l'obtention de mon diplôme, j'ai présenté un concours de police aux frontières que j'ai obtenu également. Je n'ai cependant pas réalisé la formation car je suis devenue maman, l'arrivée de mon fils en a décidé autrement, mais le destin me sourit puisque que quelques mois plus tard je signe mon premier contrat en agence de mannequins. J'ai décidé alors de m'y consacrer entièrement.


MilkyAway : Mannequin, influenceur, maman et nouvelle chroniqueuse presse web pour L'Atelier des Hommes, une extraordinaire femmes aux multiples compétences et bravo à toi ! Comment organise-tu tes emplois du temps et dis-nous en plus sur ta nouvelle activité ?

Mathilde Danielle : J'ai la chance d'avoir un métier qui me passionne, ce qui me donne pas l'impression de travailler et heureusement ! J'ai une vie à 200 à l'heure et un emploi du temps qui n'en fini pas parfois j'aimerai ne pas dormir pour avancer ! J'ai du mal à m'arrêter ! Effectivement, en plus de mon job de mannequin et de l'influence que j'ai sur Instagram® qui demande beaucoup de temps, j'ai rejoins avec beaucoup de plaisir L'Atelier des Hommes en tant que chroniqueuse séduction ! Le fait de pouvoir exposer mon positionnement de femme dans un journal d'homme me plaisait beaucoup, même si mon emploi du temps se rallonge, je travaille sur des projets de plus en plus intéressant et passionnant. Ça vaut le coup non ?



MilkyAway : Qu'est-ce qui te fait vibrer dans tes différentes activités ?

Mathilde Danielle Ce que j'aime particulièrement dans mon travail que ce soit dans le mannequinat ou bien dans la partie influenceuse est toute la préparation, le travail de direction artistique, de recherche, d'imagination pour arriver au résultat visuel que l'on vous présente. Pour la partie presse web et partenariat marque, ce qui me plaît particulièrement est de pouvoir faire entendre ma voix de femme qui a des points malgré le fait que pour beaucoup, les mannequins sont superficielles ! Détrompez-vous !


MilkyAway : Quels conseils de Working Girl donnerais-tu à une femme qui souhaiterait se lancer à son compte ou non, mais qui n'ose pas se lancer dans l'univers de la mode/mannequinat ?

Mathilde Danielle : Je leur conseillerai de foncer ! Dans la vie avec beaucoup de travail quand on veut on peut, rien n'arrive par hasard. Si j'avais écouté untel ou unetelle, je n'en serai clairement pas là ! Voir une femme diriger ou avoir de l'importance malheureusement en 2020 ça dérange encore ! Alors foncez et donnez le meilleur de vous-même !


Mathilde Danielle au nhow Marseille pour la marque de prêt-à-porter Brandy Paris Officiel
Changeons notre vision sur l'univers de la mode et du mannequinat !
crédit photo : Mathilde Danielle par Brina Ling
La mode et le mannequinat sont donc a considérer comme des oeuvres artistiques où le corps est un moyen d'expression délivrant des messages empreints de sens. Au premier cliché prit, on ne voit seulement que la globalité d'où la notion de "superficialité" et pas assez en "profondeur", soit dans les détails qui sont pourtant essentiels à une lecture complète de cette forme d'art. Il faut donc en tirer la moindre subtilité pour décoder et comprendre ces univers. Les mannequins ne sont pas non plus que de simples accessoires superficiels, elles sont en quelque sorte les messagères et les traductrices de la mode...


Je tiens à énormément remercier ma beauté Mathilde Danielle pour m'avoir accordé ce super interview et d'avoir fait ce travail ensemble afin de casser les préjugés qui dénaturent cet univers souvent incompris. Belle, intelligente et fonceuse est bien compatible dans le monde de la mode puis du mannequinat où Mathilde en est la preuve à travers ses belles collaborations ! Le corps un outil, mais surtout une expression artistique mêlant une certaine sensibilité avec un message fort derrière ; et certainement pas quelque chose comme de superficiel, même si cela réside au plus profond des croyances de la société. Il ne faut pas faire d'amalgame en considérant la femme dans la mode comme un objet de désir, il faut aller bien au delà des apparences souvent archaïques et chercher les indices puis les significations qui se cachent dans chaque création ainsi que les mises en scène afin d'en comprendre le sens. Afin de suivre les collaborations et les sublimes créations artistiques que Mathilde fait, vous pouvez la suivre sur sa page Facebook® puis sur son joli compte Instagram® @mathildedanielle où elle y est très active !



Connaissez-vous la magnifique Working Girl Mathilde Danielle ?


Quels sont vos a priori sur la mode et que pensez-vous de cet univers maintenant ?







Laisser un Sweet commentaire :
  1. Coucou ma Jolie Milky ! c'est vrai que la mode est un monde fascinant ! ça me faisait tellement rêver quand j'étais jeune...bon mes rêves de devenir modèle sont derrière moi car ce n'était pas avec mes 1m63 que j'aurai percée mdr je découvre avec toi cette jeune femme très inspirante ! je vais sans doute me replonger dans la mode avec mon fils fashionista ,qui va faire des études de comm/pub dans ce domaine ;)
    merci et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle Coopine ❤️, Oh oui je confirme et le fait de comprendre son histoire à nos jours permet d'aller bien au delà de ce que l'on croit ;) Aha mais non il ne faut pas dire ça, c'est devenu très inclusif maintenant ! Mathilde est une femme très inspirante et adorable en plus d'être tellement bienveillante, je l'adore ! Je suis tellement contente que tu puisses la découvrir à travers notre joli article ! Génial vraiment je vous souhaite à tous les deux que du succès, ça va être top :) Pleins de gros bisous et merci surtout à toi !

      Supprimer
  2. J'ai adoré cet article ! Quelle bienveillance, et qu'est-ce que ça fait du bien de reconsidérer l'image du mannequinat. �� Impressionné par ce parcours et par ta plume Milky, on en ressort avec le sourire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon P'tit Charly ❤️! Olala, merci infiniment pour ton super retour ! En effet, c'est vraiment dommage de rester dans des a priori sur ces domaines et je pense qu'il faut vraiment avoir un nouveau regard pour comprendre plus en profondeur ce que sont véritablement la mode et le mannequinat :) Wouah merci beaucoup, je suis trop contente que cet article puisse faire reconsidérer l'image de ces domaines, merci à toi ! Pleins de gros bisous

      Supprimer
  3. bonjour, comment vas tu? beaucoup de préjugés dans tous les milieux. certains ne font rien pour améliorer ces stéréotypes. heureusement d'autres font bouger les choses. passe un bon dimanche et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma belle Virginie ❤️, ça va bien merci et toi ? Oh oui c'est carrément dommage et je suis entièrement d'accord avec toi ma jolie, certains acteurs de la mode se mobilisent afin de faire bouger les choses dans le bon sens. Il est clair qu'il y a encore du travail à faire, mais les temps changent de manière positive, on y croit ! Pleins de gros bisous et passe également un joli dimanche :)

      Supprimer

Merci à vous pour avoir pris du temps de me lire et à me laisser un doux message !

© 2017 MilkyAway - Tout Droits Réservés.. Fourni par Blogger.