Les piercings, ces bijoux souvent controversés qui ornent à merveille la peau !

Les piercings, ces modifications corporelles qui ornent notre visage ou encore certaines parties de notre corps, sont fréquemment sujets à controverse. Pourtant, depuis quelques années ils connaissent un essor en étant plus présents et charment de plus en plus un large panel de personnes. Effet de mode ou encore affirmation de soi, voire réappropriation de son propre corps, ces bijoux d'origine culturelle et sociale font bien délier des langues. Discrets ou excentriques, chaque parcelle de notre corps devient alors une fresque, un support artistique que chaque individu est libre d'agrémenter. Katy Guerreiro, pierceuse professionnelle nous ouvre les portes de son salon Body Steel Piercing à Marseille et lève le voile sur les piercings quant à la découverte de son activité...

Bijoux et piercing de qualité à Body Steel Piercing Marseille
Piercing, la démocratisation de ces bijoux de peau autrefois très controversés...
Le corps, ce support artistique qui, après les tatouages contant des fragments d'histoires gravés à jamais dans la peau, s'orne d'artefacts esthétiques que sont les piercings. Strass, anneaux en métal argentés ou dorés, le piercing avec son bijou devient un véritable accessoire de mode semi-réversible. Questions d'apparence teintée d'exhibition ou substitut psychologique ? Le piercing en soi n'est pas un acte quelconque et nécessite tout de même quelques précautions. En effet, la popularité de cet accessoire cutané obtient au fil des années un certain statut de banalité. Cependant, on parle tout de même d'un acte chirurgical auquel il y a perforation des structures épidermiques et il ne faut en aucun cas prendre cela à la légère pour éviter toutes complications. Sachez également que le piercing ne s'effectue jamais au pistolet qui est non hygiénique et surtout qui fragilise le cartilage ainsi que les structures cutanées en produisant un choc assez violent ; mais à l'aiguille. Là où d'infimes catégories de piercing shop ont des pratiques hygiéniques douteuses, d'autres comme Body Steel Piercing sont très vigilantes aux mesures et normes sanitaires tout en excellant dans leurs domaines de prédilection qu'est le piercing.


Body Steel Piercing, salon de piercings implanté depuis les années 90 au Cours Julien place de dynamisme artistique de la ville phocéenne, est un lieu où le professionnalisme côtoie de manière rigoureuse les mesures d'hygiènes. Katy Guerreiro, une des pionnières du piercing à Marseille, se veut qualitative tout en étant dans les dernières tendances du piercing et pédagogue en explicitant pas à pas le type de piercing qu'elle va effectuer selon la demande du futur percé. Un shop dans lequel suivis et conseils avisés après chaque piercing fait, sont la normalité. Katy nous invite donc à découvrir son univers si particulier tout en nous ouvrant les horizons sur ce milieu artistiquement ornemental...

Autoclave de classe B respectant les hautes normes hygiéniques à Body Steel Piercing Marseille
Du matériel à usage unique et sous emballage avant une parfaite stérilisation par un autoclave de classe B !
L'histoire du piercing traverse bien des temps immémoriaux où cette pratique d'ajout d'artifices corporels étaient ancrées dans la culture même d'une civilisation. Durant l'antiquité, des traces de ces implants artistiques notamment aux lobes puis à différents endroits du cartilage de l'oreille plus répandus à cette époque, furent retrouvés par la présence de bijoux en forme d'anneaux sur des fresques ou encore dans les chambres mortuaires. Ainsi, le body piercing est donc un art ancestral où certaines ethnies comme les égyptiens confirmaient leurs statuts et hauts rangs sociaux en arborant par exemple un piercing au nombril. Dès l'arrivée du christianisme, la pratique du piercing se vit condamnée car jugée immorale. En Afrique et chez les indiens du continent central de l'Amérique, se faire percer à des parties différentes du corps relevaient de rituels ancestraux ou encore de rites de passage où les sujets dans leurs tribus tribales s'adonnaient à une initiation. Par exemple le piercing à la langue chez les civilisations pré-colombiennes comme les mayas était uniquement dédié aux érudits communicant avec les esprits, avec le temps son symbolisme dévia fortement pour aboutir sur une connotation plus péjorative. Le corps est également perçu comme un moyen de communication créatif en tant que support à visée esthétique et où les ornements viennent l'embellir. En effet, c'est le cas des célèbres femmes Mursis appartenant à un des peuples d'Éthiopie qui portent de manière spectaculaire des plateaux de bois en tant qu'ornements labiaux. En Inde, le piercing au nez que porte les femmes est synonyme de haute strate sociale et ce depuis près de 519 ans. En Europe, vers les temps modernes les piercings étaient présents chez les marginaux ainsi que les personnes de petites vertus. Importés des États-Unis par les communautés New-Age tels que les hippies, le piercing suivit un effet de masse vers les années 90 après que les stars exhibaient leurs nouveaux bijoux de peau. Les punks signifiant littéralement en anglais "vaurien" suivirent allègrement cette tendance en se faisant percer à de nouveaux endroits : rébellion et affirmation de soi étaient donc les moteurs de cette génération explosive. Telle une vague qui s'abattit sur les différentes classes sociales, le piercing se démocratisa de façon exponentielle et les premiers shop de pierceurs firent leurs apparitions (le premier à ouvert à Los Angeles en 1975 par Jim Ward). Ces bijoux sous la peau devinrent largement en vogue et on le remarque fréquemment sur les réseaux sociaux où les stars comme Rihanna expose son joli piercing au tragus ou encore l'influenceuse Noholita avec son piercing au septum ; tout est donc question d'esthétisme. Quant au piercing au niveau psycho-sociologique, il définit certainement l'identité corporelle où chacun va se reconnaître et se connaître en tant que tel, en tant qu'individu authentique. Cet acte délibéré qu'est le piercing relèverait-il de l'identitaire avec une meilleure image corporelle de soi ? Pour ma part, les piercings au delà de leurs esthétiques, relèvent d'un substitut psychologique qui me permet de m'exprimer de manière créative. Alors confiance en soi, affirmation de soi ou dernières tendances mode ? Telle est la question et je pense que chacun est libre de répondre à sa façon à cette interrogation !


Remplacement de bijou au conch par Katy fondatrice de Body Steel Piercing à Marseille
Katy en pleine action pour embellir mon piercing au conch avec un bijou anneau

Katy Guerreiro suivit un cursus universitaire tout juste après le bac afin de devenir professeure d'espagnol pour enseigner par la suite pendant une année. Sa prédisposition dans ce milieu insolite artistique dans lequel elle exerce son activité actuelle fut initialement impulsée par sa fascination pour les modifications corporelles telles que les tattoos et les piercings. Elle décida de partir à Londres où vivait son père avec son petit-ami afin de se former et revenir plus tard afin d'ouvrir leur studio de piercing à Marseille. Durant deux ans, ils ont tous deux travaillé ensemble puis Katy a géré seule le studio jusqu'à aujourd'hui. Elle a d'ailleurs commencé à former son fils Mathias il y a maintenant 4 ans et actuellement, ils travaillent ensemble ; la relève est donc assurée !

Portrait de Katy fondatrice de Body Steel Piercing à Marseille
Portrait de la belle Katy fondatrice de son salon Body Steel Piercing à Marseille
crédit photo : Body Steel Piercing

MilkyAway :  Body Steel Piercing, 1er studio de piercings sur Marseille depuis 25 ans ! Comment t'es-tu lancée ?

Katy :  À l'époque, c'était les débuts du piercing moderne, il y avait une boutique sur Paris, puis il y a eu Body Steel à Marseille. On se doutait pas en ouvrant la boutique que le piercing allait autant se démocratiser et prendre autant d'ampleur. On était passionné, on a pas trop réfléchi, on voulait vivre notre passion et la partager avec d'autres donc ouvrir notre propre studio. Je voulais trouver un local au Cours Julien car ça a toujours été le quartier qui bouge à Marseille et j'ai dégoté ce petit local Rue Bussy l'Indien, et 25 ans après la boutique est toujours là. Après différentes formations et stages avec L'APP États-Unis (Association des Perceurs Professionnels), nous avons ouvert Body Steel Piercing Studio Professionnel ce qui implique des normes de travail rigoureuses. À l'époque, le piercing était marginal et inconnu du grand public, on se devait donc de créer un climat de confiance en travaillant, de façon rigoureuse dès l'ouverture, ce qui a fait la différence et qui a créé la réputation de notre Studio.


MilkyAway : Dans ce métier, as-tu besoin d'une formation, d'un certificat pour pouvoir exercer ton activité ? As-tu un diplôme ?

Katy : En France, la législation impose d'avoir la formation Hygiène et Salubrité et c'est tout ! La formation doit se faire avec un perceur qui vous initie comme pour les tatoueurs. En tant que Studio Professionnel, cela impose entre autres es normes très strictes en matière d'Hygiène et de Stérilisation.


MilkyAway : Qu'est-ce que tu aimes dans l'univers du piercing ? As-tu certaines préférences en terme de piercings à réaliser ? (nombril, nostril...)

Katy : Ce que j'aime c'est travailler sur le corps et m'adapter à chaque morphologie afin d'obtenir le meilleur résultat esthétique possible. J'aime pouvoir projeter dans ma tête le rendu du piercing que je vais effectuer. Chaque nombril, chaque oreille est différente. La façon de percer est sensiblement la même, mais chaque corps est différent, ce qui me permet de ne pas trouver mon travail répétitif. Par ailleurs, j'aime tisser une complicité avec mon client s'il est réceptif et s'investit lui aussi dans sa démarche, il me confie son corps et j'essaye de l'embellir du mieux que je peux. La satisfaction du client quand il voit son piercing dans le miroir et qu'il esquisse un sourire de satisfaction est ce qui me plait dans ce métier. Je donne le meilleur de moi-même sur chaque piercing et n'en ai pas un que je préfère en particulier. Certains sont un peu plus techniques donc un peu plus gratifiants à réaliser. Si je devais en choisir un ce serait le Micro Dermal, peu de personnes osent encore le faire car elles sont mal informées et ont de l'appréhension.


MilkyAway : Quels sont tes outils et comment travailles-tu ? (outils, conseils...)

Katy : À Body Steel, nous travaillons avec une rigueur identique aux normes hospitalières. Pour chaque client, l'ensemble du matériel utilisé est exclusif STÉRILE. Tout est sous sachet et a été préalablement stérilisé par un AUTOCLAVE de classe B seul appareil agréé par l'ARS (Agence Régionale de Santé, N.L.D.R). Avec tous les virus qui circulent, travailler avec cet appareil est vital pour garantir la santé des clients. Rien n'est laissé au hasard, que ce soit le bijou, la pince, les ciseaux et bien sûr l'aiguille (qui est à usage unique) STÉRILITÉ ABSOLUE. Par ailleurs, nous sommes en contact permanent avec L'Association des Perceurs Professionnels qui nous communiquent les dernières informations en matière d'hygiène, de santé et des nouvelles précautions à tenir afin de garantir une sécurité optimale pour nos clients. 

Le conseil : vérifiez toujours que votre perceur est équipé d'un autoclave et que tout est sous sachet avec témoin de stérilisation indiquant que la stérilisation indiquant que la stérilisation est effectuée !


MilkyAway : Quels autres prestations proposes-tu dans ton piercing shop ? (bijoux...)

Katy : Nous ne faisons que du piercing et avons un large choix de bijoux.


MilkyAway : Des conseils pour le choix d'un piercing et en prendre soin ?

Katy : Le choix d'un piercing est un coup de coeur donc libre à chacun de se faire plaisir. Pour ma part, je déconseillerais un piercing si je pense qu'il ne pourra pas cicatriser correctement. Les soins et les interdits sont très différents selon le piercing choisi. Il faut être soigneux et ne pas s'imaginer que la cicatrisation ne prend que quelques jours. À la fin de chaque piercing on explique clairement les soins qu'il faudra apporter. On a sur place également un produit adapté pour nettoyer la plupart des piercings, produit sans alcool pour ne pas endommager les tissus qui vont se reconstruire. Pas de Biseptine® car elle contient de l'alcool ! Par ailleurs, on fait une visite de contrôle 15 jours après le piercing et en cas de question ou souci quelconque, on garde le lien via Facebook® ou Instagram®. C'est important d'être réactif immédiatement si on accroche son piercing ou qu'il fait une boule. Au plus vite on s'en occupe au plus vite le souci sera réglé !

Katy et Mathias devant leur salon Body Steel Piercing à Marseille
Katy et son fils Mathias prêts à nous accueillir chaleureusement et en toute sécurité dans leur salon de piercing à Marseille !
Depuis 1995, Body Steel Piercing est l'adresse incontournable des piercings effectués en toute sécurité avec du matériel agrée par les instances de santé. Le shop propose également à chaque typologie de piercing son bijou avec un large choix pour embellir son apparence au gré de ses envies et/ou de ses humeurs du moment. Katy dotée d'une formation professionnelle supervisée par un professionnel du piercing car être pierceur ne s'improvise pas. Effectivement, au delà de la patience et de la connaissance des lois sanitaires, il faut surtout de la technique qui s'effectue à travers l'apprentissage ainsi que la pratique in situ. Katy prend le temps d'écouter la demande de la personne souhaitant se faire percer et la conseille sur les possibilités à effectuer le piercing tout en prenant en compte les caractéristiques de l'endroit où il sera fait ; car comme elle l'a si bien dit chaque corps est différent ! Faire appel à Katy et à son professionnalisme, c'est faire appel à une personne très compétente digne de confiance présente en cas de questionnements ou d'éventuels petits tracas liés au piercing.



Je tiens à remercier infiniment ma belle Katy pour m'avoir donné l'occasion de l'interviewer et de vous partager son univers insolite. En véritable adepte de ces transformations corporelles que sont les piercings, ce fut un immense plaisir de vous faire découvrir son salon Body Steel Piercing à travers cette jolie interview. Katy est une femme merveilleuse qui nous accueille chaleureusement à son salon de piercing et qui nous accompagne avec ses conseils pour la bonne cicatrisation des piercings. Depuis que je vais la voir pour me faire percer chez elle (oui, les derniers piercings dont le bébé nostril viennent de son piercing shop ^^), je n'ai jamais eu de complications, aucune infection et c'est dire de ma peau mate qui a la spécificité de mal cicatriser et de faire des chéloïdes (petite excroissance de peau due à l'agglomérat de collagène pour lutter contre l'endommagement cutanée fait par le perçage). Chez Body Steel Piercing, les normes d'hygiènes sont respectées à la lettre et tout est strictement à usage unique. D'une passion est née un salon et de ce salon une activité passionnante pour Katy où chaque piercing effectué par elle est sa propre signature ! Afin de suivre les actualités et les tendances piercings dans ce joli salon situé rue Bussy l'Indien à Marseille, vous les retrouverez sur Facebook® @BodySteelPiercing puis sur Instagram® @body.steel.piercing.



Que pensez-vous des piercings ?


En avez-vous qui ornent votre peau ?


Connaissez-vous le salon Body Steel Piercing à Marseille ?



Cet article a pour but de faire découvrir l'univers du piercing et ainsi de mettre en avant le salon professionnel Body Steel Piercing à Marseille qui effectue leurs prestations selon les normes strictes en terme d'hygiène prodiguées par différentes structures agrées (APP, ARS...). Il ne s'agit en aucun cas d'inciter les plus jeunes, voire les mineurs à se faire piercer. Ainsi, se faire faire un piercing n'est à prendre à la légère et n'est en soi pas un acte anodin ! Nous déclinons toute responsabilité en cas d'irresponsabilité, d'inconscience et de non-suivi des règles d'hygiène liées au piercing.






Laisser un Sweet commentaire :
  1. Je ne suis pas très fan des piercings mais tout le monde est libre de faire ce qu'il veut de son corps. :)
    En ce qui me concerne j'ai déjà des tas de grains de beauté partout, je n'ai pas envie de rajouter quoi que ce soit sur ma peau. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Romain ❤️, Cela dépend des personnes, il y en a qui sont plus tattoos, d'autres plus piercings, les deux ou pas du tout. Et tu as totalement raison chacun est libre de faire ce qu'il veut avec son corps ;) Pleins de gros bisous

      Supprimer
  2. Hello ma jolie Milky, j'ai commencé par les oreilles x2 puis au nombril x2 je pense que je vais m'arrêter là ;) moi j'aime beaucoup ! des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma belle Flor ❤️, Oh c'est top je ne savais pas que tu avais ces piercings ;) Aha j'aime également les piercings tout comme toi sauf ben que j'ai continué lol ! Pleins de gros bisous

      Supprimer

© 2017 MilkyAway - Tout Droits Réservés.. Fourni par Blogger.